Général :
  Art & Démo
  Transferts
  Les dogmes
  Les notes

Histoires :
  Redevance TV
  SFR vs SCR

Les machines :
  Commodore 64
  Différents CPC

Langue en vrac :
  Cédérom
  La "flashouille"
  Citations
  Citations (moi)

Bonus Tracks :
  Climax (Part 1)
  Climax (Part 2)
  Climax (Part 3)
  Climax (Part 4)
  CAT de l'AE05

Pages ratées
  Introduction
  SAS strike force
  Shadow Dancer
  Jim Power
  Mythos
  Dominator
  Galaxy Force
  Teenage Queen
  Mortevielle
  Relief Action
  Asalto y castigo
  ISS
  Face Hugger
  Batman Forever
  Palettes de porc
  Hall of Shame

Les pages ratées de l'histoire du CPC
écrit le 22/03/2008, révisé le 10/08/2012

Les erreurs de jeunesse d'une "Teenage Queen"
(Teenage Queen / par Ere Informatique - 1990)

Après avoir longuement épuisé les ressources de Samantha Fox Strip Poker, nombreux ont été ces joueurs qui ont attendu l'adaptation de Teenage Queen sur CPC. Quelle ne fut pas leur déception en découvrant ce désastre :

Sur les premières images, ça crève les yeux. Sur les autres aussi, mais si je vous montre l'héroïne moins vêtue, vous risqueriez de regretter ce que vous en imaginiez. On peut d'emblée voir un réel problème de couleurs. Serait-ce une fois de plus un problème de palette ?

J'ai d'abord pensé que ces images étaient des transferts bruts des versions 16bits. Mais un détail me perturbait au point d'invalider cette possibilité : les transferts de l'époque ne sachant pas mixer des couleurs sur une palette 24bits (et compte tenu du résultat à de si faibles résolutions) se contentaient de prendre 1 colonne sur 2 au lieu de les mélanger par moyenne, pour passer d'une résolution 320x200 à 160x200. Cela avait la particularité de transformer les trames de pixels ordonnés en lignes horizontales. Mais cette image contient bel et bien des trames de pixels sur de grandes surfaces.

J'ai donc essayé de voir s'ils avaient une bonne raison pour ne pas faire leurs transferts comme tout le monde. Après examen de leurs jeux, ils ont effectivement assez peu fait de transferts depuis le 16bits. Ere Informatique était spécialisé dans le jeu CPC pur. On trouve des grands classiques comme SRAM, QIN, le sublime Oxphar, Eden Blues, etc. Bref, pas trop des jeux issus de transferts. Il y en a eu un cependant, particulièremeent réussi : l'Arche du Capitaine Blood. L'adaptation graphique sur CPC est d'un très bon niveau, surtout pour un jeu sorti en 1988. Peut-être que le nœud de la guerre est simplement que Teenage Queen est le dernier jeu CPC de Ere Informatique, ils auraient alors bâclé le travail pour diverses raisons (vitesse de développement, réduction de l'équipe CPC ou autre).

Pour ce jeu, je vous propose de nous concentrer sur une seule image. La 3ème est un bon exemple, puisqu'elle existe sur toutes les versions en ma possession. De plus, les vêtements que porte notre reine ne perturberont pas trop votre concentration. Voyons ce qu'il est possible de sauver par un exercice de palette comme vous en avez vu pas mal :

Seulement 2 couleurs ont été changées. D'une part le magenta, car il y avait urgence, et d'autre part le bleu vif, qui une fois atténué s'intègre mieux dans des situations plus variées. Il faut voir que l'ensemble du jeu semble n'utiliser qu'une palette commune. Le magenta (8) aurait très bien pu être remplacé par sa couleur voisine (7) dans beaucoup d'images où il est utilisé pour assombrir les tons chair, mais pas dans cette image où il dégrade aussi le T-Shirt. J'ai donc opté pour le violet (4). C'est pas encore Bysance, mais en retirant les pixels blancs qui éclaircisse la peau, on aurait déjà pu sauver la réputation du jeu.

Mais finalement, à force de regarder cette image de près, on s'aperçoit qu'en certains endroits, on n'a pas de belles trames bien construites comme sur le bras par exemple, mais ces lignes propres aux transferts de l'époque : principalement sur le T-Shirt et dans le foulard. Cherchons donc finalement du côté du transfert !

À titre de comparaison, je vous montre les autres versions de ce jeu :

Version EGA (PC)
Version Amiga / Atari ST

Les versions sont toutes réussies, même la version EGA PC qui est très travaillée. Il existe aussi une version CGA équivalente au mode 2 à faire pâlir un CPCiste. Je m'en serais contenté sans aucun problème ! Voilà ce que ça donnerait sur cette image.

Version CGA (PC) (screenshot : Titan)
Adaptation palette CPC en mode 2

En regardant de près les versions Amiga et Atari ST, on découvre une chose amusante, c'est que le personnage n'est pas au même endroit de l'image. Il est légèrement plus à droite sur la version Amiga. On pourrait penser que les dessins ont été livrés sans le fond, et que celui-ci aurait été ajouté par la suite, scanné différemment selon les versions. Mais je n'en sais pas davantage. La version CPC correspond aux versions EGA et Atari ST si on se réfère au décallage. Cherchons donc de ce côté. Voilà ci-dessous 2 version CPC réalisées à partir de l'écran EGA. Le premier étant un peu tramé (visage, bras), je suggère le second, utilisant des teintes plus proches, dont les lignes se voient moins. Naturellement, transformer ces lignes en trames serait plus propre.

Ces images sont certes, bien mieux que la version CPC du commerce, mais ne sont pas à l'origine de la version CPC. Essayons la version Atari ST pour voir :

Ce premier écran utilise les couleurs mathématiquement le plus proches de celle de l'Atari ST. Et là, déjà, on est plus présentables. Mais à ce point, on peut déjà remarquer certaines similitudes avec la version commercialisée. Ci-dessous, à gauche, l'image du commerce pour comparaison, et à droite, le transfert de l'Atari ST avec la palette la plus proche possible de celle qui a été vendue sur CPC :

La ressemblance est frappante, non ? En fait, ce qui est très perturbant, c'est de se dire que ces images sont rigoureusement identiques à l'exception près des ces fameuses trames qu'on retrouve sur les bras et sur le visage : l'image a donc été retouchée ! ! ! Aujourd'hui, je commence à me demander si un graphiste daltonnien n'aurait pas sévi sur la scène CPC à l'époque des 7 glorieuses... Parce que se donner du mal à retoucher une trame à un endroit alors que le T-Shirt est de toute évidence "fucké" (comme disent les québécois), je pense qu'il y a un problème hardware sur le graphiste. Je n'ai pas les connaissance nécessaire pour vous en dire davantage à ce sujet, qui est d'autant plus complexe que les défauts de vision sont nombreux (protanope, deuteranope, triteranope, incluant les variantes acromatoptiques, acyanoptique, etc.). Mais je pense qu'on peut retenir une chose, c'est que quelque soit soit le travail du "retoucheur de trame", Ere Informatique n'a pas hésité à vendre ce jeu et le distribuer en série, ravageant le fantasme qu'il nourissait chez nous.

Partant de notre image non retouchée, essayons de voir si une palette ne pourrait pas améliorer l'ordinaire :

Version de gauche plus contrastée, personnellement, je préfère la version de droite. D'ailleurs, il n'y aurait pratiquement pas besoin de retoucher les trames, tant elles sont discrètes. En fait, cette version est très vendable !

Comme je vous sais aussi curieux que moi, voyons ce qu'on peut faire à partir de la version Amiga :

On gagne en niveaux de dégradés. Mais peut-être que cette image gagnerait à être longuement retouchée ; elle a, à mon avis, un certain potentiel en tout cas.