Général :
  Art & Démo
  Transferts
  Les dogmes
  Les notes

Histoires :
  Redevance TV
  SFR vs SCR

Les machines :
  Commodore 64
  Différents CPC

Langue en vrac :
  Cédérom
  La "flashouille"
  Citations
  Citations (moi)

Bonus Tracks :
  Climax (Part 1)
  Climax (Part 2)
  Climax (Part 3)
  Climax (Part 4)
  CAT de l'AE05

Pages ratées
  Introduction
  SAS strike force
  Shadow Dancer
  Jim Power
  Mythos
  Dominator
  Galaxy Force
  Teenage Queen
  Mortevielle
  Relief Action
  Asalto y castigo
  ISS
  Face Hugger
  Batman Forever
  Palettes de porc
  Hall of Shame

Les pages ratées de l'histoire du CPC
écrit le 18/03/2008, révisé le 30/06/2012

Dominator, le destructor d'image !
(Dominator / par System 3 - 1989)

Il m'aura fallu un temps de chien pour l'admettre, la seule version que l'on trouve de ce jeu Dominator est la même.

Ce truc est perdu au milieu d'un écran noir, je rappelle qu'on est en mode 0... Un machin tellement mauvais qu'on n'arrive même pas à le lire, il était initialement prévu pour le Hall of Shame de mon site. Mais finalement, j'ai trouvé quelques explications, donc je l'ai isolée pour vous en parler. J'espère qu'elle ne contaminera pas le site entier...

Je me permets de préciser que j'ai bien vérifié, cette image n'utilise qu'une seule couleur (2 si on compte le noir). Il n'y a donc pas de couleur cachée, rien ne sert de bidouiller la palette. Comme je fais assez naturellement en pareille circonstance, je cherche une explication quelque part sur d'autres machines pour chercher une ascendance. La recherche ne fut pas très difficile, puisque ça tombe (une fois de plus) sur Spectrum :

À part quelques pixels dont je ne perçois pas l'utilité, on comprend assez vite ce qui a pu se passer. On imagine naturellement que ce jeu est un portage Spectrum comme il y en a eu tant. Ça reste un portage assez pitoyable, dans la mesure où le CPC dispose du mode 1 qui est capable d'afficher des pixels de Spectrum avec 4 couleurs (cette image n'en a que 2). Il aurait été possible par exemple de transférer l'image en mode 2 pour gagner en finesse après retouche, ou encore utiliser le mode 1 pour transférer cette image avec une qualité identique à l'original sans aucun travail, voire même la retoucher et gagner 2 couleurs supplémentaires pour donner un peu de volume... mais non, on a choisi le mode 0, capable d'utiliser 16 couleurs, et on n'en a gardé que 2. Les 14 autres sont parties avec l'eau du bain ! Certains hacks jouent sur ces 14 couleurs supplémentaires pour cacher un menu texte permettant d'accéder aux vies infinies par exemple, mais rien de tout ça du côté de l'original, rien n'y est caché.

On aurait pu faire un merveilleux transfert C64 en adaptant simplement la palette, sans s'embêter :

Ecran C64
Version adaptée, palette CPC

Enfin, on suppose un transfert Spectrum, mais en fait, on n'en est pas certain... car tout le jeu est en mode 0 ! Comme le titre, d'ailleurs. Même si c'est raté.

Pour ma part, même si j'aime bien ce jeu, j'ai toujours trouvé qu'il avait une tête de jeu pas fini. J'ai même parfois émis l'hypothèse que cette version serait une version de démonstration, envoyée à la presse uniquement, tout comme le fameux "Great Giana Sisters", sauf qu'il s'agit bel et bien d'une version vendue dans le commerce. Cette image de titre laisse donc penser que j'ai malgré tout raison, au détail près qu'ils auraient vendu cette drôle de version temporaire.

Mon idée est que ce transfert bourrin était destiné à servir de base de travail pour redessiner par-dessus un vrai logo en mode 0, avec de vraies belles couleurs. Tous les gfx du jeu semblent transférés de l'Amiga (et même, pas terminés selon moi). Voilà à quoi ressemble l'image de Titre sur Amiga :

C'est forcément plus classe. Pour ma part, je ne suis pas très motivé, là, maintenant pour vous proposer une retape complète et sous OCP de l'image qui aurait pu exister, partant de ce pauvre mode 0 en 2 couleurs. Alors je me suis contenté de vous proposer vite fait des images en mode 1, puisque c'est un mode qui permet bien souvent de ne pas s'embêter.

Cette première version, avec des couleurs dans l'esprit de l'original n'est certes pas ce qu'il y a de mieux, et mériterait quelques retouches. Mais c'est surtout pour vous montrer qu'on peut faire mieux en 20 minutes. Tous les outils utlisés existaient dans Deluxe Paint (Amiga) à la sortie du jeu. Les versions qui suivent sont le même gfx avec des palettes différentes :

Le premier (vert) est beau de loin, mais je conseille surtout le second, qui respecte cette ambiance rouge originale qu'on avait sur Spectrum, et les couleurs bavant un peu sur le moniteur du CPC, on ne voit pratiquement plus les trames de pixels.

Et un petit dernier pour la route... en mode 0, transféré à l'ancienne. On part de la version Amiga, on retire une colonne sur 2 de pixels, et on change la palette (un peu comme avec Jim Power, quoi). Et voilà ce que ça donne :

C'est peut-être pas "vraiment beau", mais même avec les outils de l'époque, on savait faire ça en 30 minutes. Quitte à être en mode 0, c'est toujours mieux qu'en 2 couleurs...

J'aurais bien aimé vous montrer un écran plus de circonstance, mais l'éditeur ne m'a pas donné assez de matière cette fois-ci. J'ai dû jouer un peu avec mon imagination pour cette fois, mais rassurez-vous, je crois que cet écran est vraiment un cas isolé. Je pense que le boss de System3 devait vraiment être très très pressé de la sortir cette version du jeu. Peut-être qu'il devait des sous à quelqu'un ?

Messieurs, on touche le fond !