Général :
  Art & Démo
  Transferts
  Les dogmes
  Les notes

Histoires :
  Redevance TV
  SFR vs SCR

Les machines :
  Commodore 64
  Différents CPC

Langue en vrac :
  Cédérom
  La "flashouille"
  Citations
  Citations (moi)

Bonus Tracks :
  Climax (Part 1)
  Climax (Part 2)
  Climax (Part 3)
  Climax (Part 4)
  CAT de l'AE05

Pages ratées
  Introduction
  SAS strike force
  Shadow Dancer
  Jim Power
  Mythos
  Dominator
  Galaxy Force
  Teenage Queen
  Mortevielle
  Relief Action
  Asalto y castigo
  ISS
  Face Hugger
  Batman Forever
  Palettes de porc
  Hall of Shame

Les pages ratées de l'histoire du CPC
écrit le 16/03/2008, révisé le 05/02/2013

Mythos ne veut pas dire Craignos...
(Mythos / par Opera Soft - 1990)

Cette image a failli gagner le prix Darwin de la pire image jamais créée sur CPC. N'ayez pas peur, voilà juste un aperçu de l'horreur qu'on a osé vendre dans le commerce :

Je me suis moi-même posé beaucoup de questions en voyant cette image. J'ai d'abord pensé porter plainte contre l'éditeur, ou contre le graphiste qui avait commis cette image, au choix. Et passée l'émotion, j'ai enfin pris sur moi pour mettre mon cerveau au service des plus démunis : donc de cette image.

Finalement, cette image en rappelle une autre : SAS Strike Force. On a les même duplications de lignes, mais en mode 0 cette fois, ce qui double encore le pourrissement de la trame. On obtient une image ruinée de pixels gros comme un octet, le tout avec une palette douteuse.

Je ne sais pas réeelement qui en est responsable, mais il est toujours possible de le reprocher à l'éditeur qui avait le choix de retirer l'image !

Le petit zoom ci-dessus montre que même le nom de l'auteur n'a pas été épargné par ces restrictions. Cela m'incite quand même à ne pas l'accuser de cette augmentation sauvage de la taille de l'image.

Commençons par retirer les colonnes doublons de cette image (grille noire sur l'image ci-dessous à gauche) et redimensionner l'image sans ces zones perdues (ci-dessous à droite).

Bizarrement, on tombe (comme par hasard) sur une image au format ZX Spectrum... ou plus précisément, si cette image était en mode 1, elle serait au format Spectrum. Voici la versions Spectrum, juste ci-dessous à gauche.

Ils les cachent de mieux en mieux leurs transferts Spectrum ! Et ils nous créent donc des monstruosités. Parce que donc, cette image nous apprend aussi que le redimensionnement s'est fait en 2 étapes : réduction à de gros pixels mode 0 (128 pixels de large), puis agrandissement à une largeur CPC standard (160 pixels), ce qui créé 2 distorsions à l'image là où une seule aurait bien suffi.

Mais ce n'est pas tout ! Elle nous apprend aussi que l'image a été colorisée (car je n'ose pas dire retouchée). Qui plus est, les couleurs sont arrivées au pire moment, lorsque sa résolution n'était plus que de 128 de large... sans quoi, j'ose espérer que le retoucheur aurait au moins corrigé le nom en typo Casimodo. Auraient-ils colorisé l'image sur CPC avant que celle-ci ne soit agrandie (avec aussi peu de scrupules que de retouches) ? Ou bien ont-ils travaillé sur une autre machine ? Je rappelle que le jeu est sorti en 1990, ça serait donc bien possible. Mais vu le résultat, ça n'en serait que pire.

D'ailleurs, tant qu'on y est, j'ai 2 mots à dire au coloriste... il assombrit du cyan clair avec du rose ? Bon, j'espère que l'artiste coloriste ne m'en voudra pas de réinterpréter un peu l'image de départ... surtout qu'avec ce qu'on voit passer dans cette rubrique, on est tout autant tenté d'accuser le codeur.

Par exemple, il me semble tout à fait réaliste de penser que ce chose sur lequel les démons sont assis est de la mousse ou un truc végétal. Je l'ai donc fait en vert "pastel" pour rester compatible avec l'idée d'un crâne cyan (pure interprétation artistique de part et d'autres de ce travail).

Franchement, je serais curieux de voir à quoi ressemble la jaquette, que je suppose à l'origine de cette image.

Allez, Opera Soft, sans rancune ?



Erratum ! En fait, alors que je publiais cet article, je ne possédais que la version crackée. Apparemment, mon génie m'a permis de reconstituer cette image à peu de chose près, puisque la version originale du jeu est enfin en ligne ici. Le coupable est donc le cracker (mais qui donc ?).