Divers :
  Softs à utiliser
  Le son
  Photo d'écran
  Identifier CRTC

Cat'arts :
  Introduction
  Ordre d'exécution
  Taire le système
  Bidouilles

Graphisme CPC :
  Introduction
  Le pixel
  Les limites
  Hinting
  Antialiasing (1)
  Antialiasing (2)
  Antialiasing (3)
  Luminosité
  Subpixel
  Gestalttheorie

Couleurs :
  Les couleurs
  Flipping
  Tableau récap.
  Complémentaires
  Fondus


CRTC 0 sur 464 Savoir identifier un CRTC

...sans rien y connaître
écrit le 06/11/2016, révisé le 25/11/2016

Parmi les subtilités qui font que vous aurez la surprise de voir une démo planter sur votre CPC, la seule qui soit inévitable vient de la compatibilité CRTC. Ce n'est pas nécessairement la plus évidente à comprendre, mais la plus connue de tous. Il s'agit du composant qui régit le signal vidéo du CPC. Il travaille de concert avec le Gate Array.

Détection CRTC dans la DTC
La DTC pemet de détecter le CRTC,
elle devine même lorsqu'elle
est lancée sur émulateur.
Ce CRTC permet de faire des choses visuelles qui, au niveau de la bidouille, deviennent très intéressantes. Malheureusement, les performances ou les modes d'adressage des uns et des autres ont des différences. Fort heureusement, le CRTC le moins "performant" en terme de bidouille est aussi le plus rare : il s'agit du CRTC2. Il est recherché par les développeurs, pour en avoir un, pour tester ce qu'ils font, avec l'espoir secret qu'il disparaîtra bientôt de la suface de la Terre, parce qu'il est limité. Ce jour-là, personne ne leur reprochera de faire une démo qui ne tourne pas dessus.

L'un des moyens les plus efficaces pour reconnaître un CRTC est de lire ce qui est marqué dessus. Parce que sous ses airs de banalités en forme de rectangle noir, il a un petit nom bien à lui. Par exemple, celui qui est en photo ci-dessus est un CRTC0. Avantage : pas besoin d'électricité, mais il fait un tournevis et un peu de temps de démontage (donc débrancher le CPC).

Sinon, il existe des programmes qui arrivent à le détecter logiciellement, comme la démo DTC par exemple, à condition que le lecteur de disquettes fonctionne et que vous ayez le programme sur une disquette au bon format dans les mains. Toujours des "si".

Je vous propose des tests faciles à faire sur des CPC branchés et sans nécessité d'un lecteur de disquettes en état de marche. Il ne s'agit pas ici de grandes révélations, mais simplement de petits trucs que tout le monde connaît, sauf ceux qui en ont généralement besoin. Il faudra les tester dans un certain ordre, ce qui permettra par élimination de savoir ce que vous avez.

CRTC 4
Ce CRTC4 n'est pas très courant, et ses performances sont identiques à celles du CRTC0 (à quelques subtilités près). Comme le CRTC2, il est recherché surtout pour la collection ou par les développeurs pour faire des tests.

Il est particulièrement facile à identifier sans même l'ouvrir et sans même l'allumer, puisqu'il est le seul à avoir les informations au dos écrites en 2 langues. Si les informations ne sont écrites qu'en 1 langue, alors faites le test suivant. Ce petit test ne vous permet cependant de tester que les CPC 6128, car je ne sais pas si on trouve les traductions en 2 langues des connecteurs arrière du 464 / CRTC4.

identification CRTC4 Ci-contre, la zone qu'il faut regarder
pour reconnaître un CRTC4 sans démontage.

Les photos prises ci-dessous à gauche
en montrent le détail.

grille CRTC 0/1/2 dos CPC
Ci-dessous, un CRTC4, comparé à n'importe quel autre CPC 6128 ci-dessus. À gauche, vous pouvez voir que 2 pistes bien nettes sont visibles sans démontage. À droite, les textes du CRTC4 sont traduits en espagnol.
grille CRTC 4 dos CPC CRTC4

CRTC 2
Ensuite, je vous propose de tester si votre CPC est un CRTC2. Cela fait, nous auront évacué les 2 CPC les plus rares.

Tapez la séquence suivante :
OUT &BC00,8
OUT &BD00,3

L'écran risque fort de partir en chaussette : c'est normal. Quelque soit le CRTC, l'écran se divisera en 2 parties. Mais si l'image semble vibrer un peu, c'est que vous avez un CRTC2 : bon courage ! Car si tous les jeux tournent dessus, de nombreuses démos faisant appel au CRTC planteront dessus.

entrelacé sur CRTC2 Ci-contre, une simulation de l'image que vous devriez avoir sur un CRTC 2, en mettant le registre 8 du CRTC à 3. Notez le scintillement des textes qui n'apparaît pas sur les autres CRTC.

Si l'image est bien stable, alors vous pouvez faire un reset et passer au test suivant.

CRTC 1
Tapez la séquence suivante :
BORDER 6
OUT &BC00,6
OUT &BD00,0

Si l'écran est absolument tout rouge sans pointillés en haut, alors vous avez un CRTC1 (ou 4). Félicitations ! Vous avez le plus performant des CRTC.

bug CRTC0 L'image ci-contre vous montre les pointillés que vous aurez sur un CRTC0 ou 2 en mettant le registre 6 du CRTC à 0 après avoir changé la couleur du BORDER.

CRTC 0
Si en faisant le test précédent, vous avez des pointillés alignés en haut de l'écran, vous avez un CRTC 0 ou 2, mais si vous avez bien fait les tests dans l'ordre, alors il ne reste que le CRTC 0.

Le CRTC0 était la norme pendant longtemps, c'est pourquoi les anciennes démos sont plutôt calibrées pour fonctionner dessus, sans pour autant faire planter le CRTC1. Mais depuis qu'on a compris que le CRTC1 pouvait faire plus de choses, la première attitude a été de rendre les programmes compatibles, puis certains groupes se sont essayés à des effets dédiés au CRTC1 (Vanity avec From Scratch et Chapelle Sixteene, SML avec (OUT)dated, la cheatpart de Synergy).

Espérons que le temps n'évincera pas la moitié des CPC sous prétexte de performances. Ou alors, pourquoi ne pas préferer le Plus, qui est différent et avec plein de performances (attention, il y a un troll dans cette phrase...) ?